L’étiquette

Mardi 20 août 2019

Le reischiki (étiquette à respecter )

Sans le reischiki il n’est point de pratique.

En entrant dans le dojo (lieu de pratique), nous pénétrons dans un univers différent, un endroit où l’on étudie l’enseignement du fondateur. Nous sommes tour à tour attaquant et attaqué, travaillant à plusieurs dans un espace limité, C’est grâce au respect de l’étiquette que nous pouvons travailler en toute sécurité.
Voici pour vous quelques points essentiels, que vous retrouvez dans tous les dojos ou lors des stages.

  • Saluez en direction du portrait du fondateur en rentrant dans le dojo et en le quittant, faites de même en montant sur le tatami.
  • Respectez le calme qui y règne, soyez silencieux. Dès que vous pressentez l’imminence du salut, installez vous en ligne en seiza. Si vous êtes le premier asseyez vous au centre pour que les autres aient un repère pour se placer. Conservez un espace suffisant entre vous et vos voisins. Au besoin, faites une deuxième ligne.
  • La séance commence et se termine par une cérémonie formelle, le salut.
  • Quand le professeur montre une technique, vous devez rester assis en seiza, écouter les consignes et regarder attentivement. Dès la fin de la démonstration, vous pouvez saluer un partenaire et commencer à travailler.
  • Dès que le professeur annonce la fin d’un exercice, saluez votre partenaire et rejoignez les autres pratiquants assis en ligne ou autour de lui en seiza.
  • Quand le professeur vous montre un mouvement en particulier pendant le cours, mettez-vous en seiza et regardez attentivement, puis saluez-le. Procédez de la même manière, d’un commun accord avec votre partenaire, lorsque vous n’avez pas compris un mouvement et que l’enseignant est en train de l’expliquer à un autre pratiquant.